Société d’art et d’Histoire du Mentonnais

Le mot du Président n°114

dimanche 31 juillet 2005 par bergio

Par Rolland GHERSI

Eté 2005

Vous ne serez pas étonnés de trouver une fois de plus dans notre numéro l’évocation de plus de décès et d’anniversaires que de naissances.

Et d’abord, la disparition de son altesse Rainier III, descendant d’une famille à qui les Mentonnais et les Roquebrunois ont rendu hommage pendant des siècles. Il n’est pas question, bien entendu, de remettre en aucune façon en cause notre attachement à la France - nos monuments aux morts sont là pour en témoigner - mais nous n’avons aucune raison de renier les engagements de nos ancêtres, que ce soit à l’égard de la famille Grimaldi, des comtes de Vintimille, de la Commune de Gênes, des comtes de Provence, des ducs de Milan ou des ducs de Savoie.

En outre, le prince Rainier III a, , manifesté, discrètement, à de nombreuses occasions, son intérêt pour nos cités de Menton et de Roquebrune. Remercions Inès et Claude Passet de l’avoir rappelé.

Le docteur Constantin Fornari était une figure des plus mentonnaises. Fils, père et grand-père de médecin, il a, une longue vie durant, soigné et conseillé ses concitoyens, avec une rudesse apparente qui cachait mal un cœur généreux.

Encore un disparu, une société cette fois, la Coopérative agricole de Castellar (1903-1963), dont M. Bistagnin a bien voulu nous confier les archives.

Heureusement, il y a les anniversaires des vivants. Nous venons de célébrer celui des trente ans de notre S.A.H.M, dont nous parlerons une autre fois, mais nous essayons, honneur aux ancêtres, de commémorer d’abord les centenaires, ceux de la Garde, du vélo-club, des chasseurs alpins, du tennis-club et, dans ce numéro, de la section aviron du Sporting-Club, par un premier article sur la période 1945-1965.

Et puis, nous devons bien reparler de la fête de cette noble institution (par ailleurs gratuite, laïque et obligatoire, l’école de La Condamine, où notre secrétaire générale Ginette Olivèsi-Lorenzi a vu ses mérites reconnus et récompensés par notre député-maire.

Enfin, la commune de Beausoleil - mais non, nous n’avons aucune velléité d’annexionnisme ! - née d’un quartier rural de La Turbie.

Nous annonçons même une naissance, celle de la Casa dou Païgran, que Alain et Jocelyne Porro ont inaugurée à l’occasion du soixante-dixième anniversaire de la Capeline.

Ces anniversaires sont autant d’occasions de mettre en évidence ces dévouements qui constituent l’essentiel de la vie de notre pays mentonnais. Artistiques ou sportives, patriotiques ou folkloriques, les associations sont les acteurs et les témoins de notre vie locale. Et nous continuerons de les signaler à votre attention.


Accueil | | | | Statistiques du site | Visiteurs : 819 / 137295

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site La revue « Ou Païs Mentounasc » de la SAHM  Suivre la vie du site N°114 Juin 2005   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.16 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 0