Société d’art et d’Histoire du Mentonnais
Du mentounasc et du français...

De l’Ascension à la Fête des Mères

samedi 27 mai 2017 par Jean-Louis CASERIO

Cette année la fête des Mères est fixée le 28 mai, le dimanche après la fête de l’Ascension.
Les premières traces de célébrations des mères sont présentes dans la Grèce antique qui fêtait au printemps la déesse Rhéa, mère de Zeus ainsi qu’à Rome où une fête religieuse célébrait les matrones le 1er mars, lors des Matronalia....

D’una festa à l’autra…
DE R’ASCENSIAN À RA FESTA DE MAIRE

Aquest’ann, festejema tout’e maire ou 28 dou mes de Majou, ou duménigue que fà seguita apress r’Ascensian. E d’un temp, u païsà mentounasque counoushìan ou ditan « Coura piòu pèr r’Ascensian, r’auriva cara sensa bastan ». Aprèss e preguiére de proufessìe de Rougacioù, u travalhe ente campagne eran arrestà ; Carrìa laishà fiatà a terra. Ou praire benesìa u pousse pèr empacha-ru d’agoutà. Puhi, a gent anava culhì e boane erbe, pèr fa n’en prouvista pèr tout’a familha : bourraijh, isopa, sàrvia, péure d’ase, farìgoura e roumanin… Era forshi a prima vota d’anà fa una bella campagnata ! En cantent : « A qù dounerema stou roumanin fiouri ? » (una bella cansan mentounasca de Louis Moreno e Angelo Graffione).

Mà, ahùra, revenema à nouaisha festa anuala chelebràia pèr u enfante en r’aunoù de soue maire ent’un mouran de païse. Ent’ à Greça antiga, se festejavan pèr primavera a deessa Rhéa, a maire de Zeus e tamben à Rouma douna i era a festa de Matroune pèr ou primou de mars.
Se di que Napouléan, i avìa sounjà ; avìa counfià à soun primou chambelan, Mounsù de Rémusat : « Una festa de Maire, du enfante, da familha, voalà ço que m’apieijherìa de vé en França cada primavera coura renaishe a natura, perqué es à ma maire que devou tout ».
Pu près de nautre, es à l’iniciativa de Camille Schneider qu’a Festa de Maire ese stacha chelebràia da 1922, ente tout’ e score de França. Se fa festa tamben pèr e maire de familhe numerouse e ou gouvernou a fach una jornàia de Maire en 1929. Ou regime de Vichy marca a Festa de Maire se r’armanac en 1941, puhi una lege de 1950 fissa auqela festa au darrìe duménigue dou mes de majou… segnan au primou duménigue dou mes de San Jouan, s’aquesta festa toumba ou meme jorn que Pantecousta.
Jean-Louis Caserio
Félibre Majoral

DE L’ASCENSION À LA FÊTE DES MÈRES

Cette année la fête des Mères est fixée le 28 mai, le dimanche après la fête de l’Ascension. Et les paysans mentonnais connaissaient autrefois le célèbre dicton : « Quand il pleut pour l’Ascension, nul besoin de gauler les olives ». Après les prières en procession des Rogations, les travaux agricoles étaient suspendus ce jour-là ; on laissait la terre respirer. On bénissait les puits afin de les empêcher de tarir. Puis on se livrait à la cueillette des simples, des bonnes herbes aromatiques, dont on faisait provision pour toute la famille : bourrache, hysope, sauge, poivre d’âne, sarriette, thym et romarin... C’était aussi une des premières occasions d’aller déjeuner sur l’herbe… ! En chantant : « A qui donnerons-nous ce romarin fleuri ? » (Une belle chanson mentonnaise de Louis Moreno et Angelo Graffione).

Mais revenons à notre fête annuelle qui est célébrée par les enfants en l’honneur de leur mère dans de nombreux pays. Les premières traces de célébrations des mères sont présentes dans la Grèce antique qui fêtait au printemps la déesse Rhéa, mère de Zeus ainsi qu’à Rome où une fête religieuse célébrait les matrones le 1er mars, lors des Matronalia.
On dit que Napoléon, lui-même, y avait songé ; il confia à son premier chambellan, Monsieur de Rémusat : « Une fête des mères, des enfants, de la famille, voilà ce que j’aimerais voir en France chaque Printemps quand renaît la nature, car c’est à ma mère que je dois tout ».
Plus près de nous, c’est à l’initiative de Camille Schneider que la fête des mères fut célébrée à partir de 1922, dans toutes les écoles de France. On fête aussi les Mères de familles nombreuses et le gouvernement officialise cette journée des Mères en 1929. C’est le régime de Vichy qui inscrit la fête des Mères au calendrier en 1941 puis une loi de 1950 fixe la Fête des Mères au dernier dimanche de mai… ou bien au premier dimanche de juin si cette date coïncide avec celle de la Pentecôte.
Jean Louis CASERIO
Société d’Art et d’Histoire du Mentonnais


Accueil | | | | Statistiques du site | Visiteurs : 26 / 133947

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Le Coin du Mentounasc de Nice-Matin en 2017  Suivre la vie du site N° 378 - Le « Coin du Mentounasc » du 27 Mai (...)   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.16 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 0