Société d’art et d’Histoire du Mentonnais
Textes en français et en mentounasc...

Ce qui fut la première visite du Président de...

samedi 8 juillet 2017 par Jean-Louis CASERIO

Une visite mémorable et chère aux cœurs des Mentonnais. Un grand enthousiasme qui s’explique par le fait que Menton était soudée à la France depuis peu de temps (1861).

PÈR R’ENAUGURACIAN DOU MOUNUMENT DOU RASTACAMENT…

ço qu’ese stach a prima vìjhita d’un President da Repùblica à Mentan
Ou President da Repùblica Felis Faure à Mentan en 1896
Es ou 5 de mars 1896 qu’ou President da Repùblica Felis Faure, ven à Mentan pèr enaugurà ou mounument dou Rastacament. Una bela vìjhita cara ent’ou couhe du Mentounasque. Ou jorn es arribà e ou païs enribanà è pien de jòia e de soulenità. Ou President ese rechevù s’a piaça San-Roc dam’a Marselhesa e u viva da poupulacian. Félis Faure pilha piaça s’a tribuna dam’ou President dou Counselh de ministre, dou ministrou da Marina, du generale e autre gradà, du senatoù, deputatou, dou Prefet de Arpe-Maritime e autre amirale…
Ent’ou pountin da coustà se trovan tout’u founciounari da vila e e noutabilità de Mentan e Rocabruna e tamben de autre coumune dou cantan. Poc apress, ou vel que curbìa a stàtua ese levà e ou mera Louis Laurenti fa un descours douna u sentimente patriouticou da vila de Mentan e ou stacament da poupulacian d’aquì pèr a grana nacian francesa marcàia en 1861. Louis Laurenti marca tamben a voulountà de Mentan que se jeta ent’u brasse da França que se ra pilha e se ra prouteja souta u piegue da soua bandiera.
Mounsù Malaussena, deputatou, parla da vielha simpatìa du Mentounasque pèr a França. A soucieta Courala de Mentan a cantà una cantata pran apieijhenta. Toute soucietà de r’ajutou mutuale e autre assouciacioù passan davant ou President da Repùblica e davant a stàtua en salutent ou capou de rou statou en crient « viva a França ! ».
Una bela fervoù da gent perqué Mentan era stacàia dam’a França despù poc e aloura tout ou moundou n’era pa d’acordi per anà vers à França en 1861. Acò, r’avema dejà spiegà ent’un’ autra crònica. E acò pouhe tamben justificà qu’u Mentounasque parlavan putost da stàtua de r’Anecian couma desian aloura tout aquelu qu’avìan una vista diferenta.
Jean-Louis Caserio, Felibre Majoral

POUR L’INAUGURATION DU MONUMENT DU RATTACHEMENT, ALORS EN PLACE ST ROCH…

Ce qui fut la première visite d’un Président de la République à Menton
Le Président de la République Félix Faure à Mentan 1896
C’est le 5 mars 1896 que le Président de la République Félix Faure vient à Menton pour inaugurer le monument du Rattachement. Une visite mémorable et chère aux coeurs des Mentonnais. Le grand jour arrive enfin avec sa cohorte de préparatifs, de décorations, de joie populaire et de solennité. Le Président de la République est accueilli à son arrivée sur la place St Roch « au son de la Marseillaise et par les plus enthousiastes acclamations ». Il prend alors « place dans la tribune qui lui a été destinée, entouré du Président du Conseil des ministres, du Ministre de la Marine, des généraux et officiers de la maison du Président, des sénateurs, députés du département et de plusieurs autres membres du parlement, du Préfet des Alpes-Maritimes et d’une suite nombreuse d’amiraux et de généraux ».
Dans les tribunes attenantes se trouvent déjà tous les corps constitués, tous les fonctionnaires de la ville et les principales notabilités ainsi que les représentants de la Municipalité de Roquebrune et des autres communes du canton. Immédiatement après, le voile qui recouvrait la statue est enlevé et le Maire Louis Laurenti prononce un discours dans lequel il affirme « les sentiments patriotiques de la ville de Menton et l’attachement profond que professent tous les habitants pour la grande nation à laquelle ils se sont volontairement donnés en 1861 ».
Le maire décrivant aussi : « L’élan spontané de Menton se jetant dans les bras de la France qui généreuse et bienveillante l’accueille et la protège sous les plis de son drapeau ».
M. Malaussena, député des Alpes-Maritimes, prononça à son tour un discours dans le même sens rappelant « les très anciennes sympathies des Mentonnais pour la France ». La société Chorale de Menton a ensuite chanté une cantate de circonstance dont l’exécution parfaite a été très appréciée. Toutes les sociétés de secours mutuel et les diverses associations de la ville défilent devant le Président de la République et devant le monument saluant le chef de l’Etat aux cris de Vive la France.
Une telle ferveur et un tel enthousiasme s’expliquent par le fait que Menton était soudée à la France depuis peu de temps (1861), que cette décision par vote était loin à l’époque d’avoir fait l’unanimité. Ce qui peut expliquer l’appellation de Monument de l’annexion qu’auraient réussi à imposer dans le langage courant les opposants à ce rattachement.
Jean Louis CASERIO
www.sahm06.com


Accueil | | | | Statistiques du site | Visiteurs : 36 / 138892

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Le Coin du Mentounasc de Nice-Matin en 2017  Suivre la vie du site N° 384 - Le « Coin du Mentounasc »du 8 juillet (...)   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.16 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 2