Société d’art et d’Histoire du Mentonnais
Lu dans le « Coin du Mentounasc » du 21 octobre 2017

Le sifflet d’alarme !

Une belle initiative pour les randonneurs en montagne
mercredi 25 octobre 2017 par Gérard GIAUNA, Mauri OSICKI - AMPOLINI

Savez-vous qui est à l’origine de ce sifflet d’alarme pour randonneurs ? C’est tout simplement un personnage incontournable de l’histoire mentonnaise......
Cet homme connu de tous les habitants de la cité des citrons......c’était.....

UNE BELLE INITIATIVE POUR LES RANDONNEURS EN MONTAGNE…

LE SIFFLET D’ALARME !
Savez-vous qui est à l’origine de ce sifflet d’alarme pour randonneurs ? C’est tout simplement un personnage incontournable de l’histoire mentonnaise, il a consacré toute sa vie, en dehors de ses activités professionnelles, à sa ville natale Menton. Il était à la fois le conteur, le poète, l’historien de la cité des citrons. Pas une fête, pas une réunion culturelle sans sa présence ; il aimait les Mentonnais et les Mentonnais l’adoraient. Mais il était aussi pêcheur en mer et en rivière, chasseur et randonneur en montagne, et c’est à travers ces activités qu’il eut une idée géniale pour aider le secours en montagne.
Dans les années 70, un de ses amis, n’ayant pu être repéré suite à un accident en haute montagne, perdit la vie. Il lui vint alors l’idée de faire porter par les randonneurs un sifflet d’alarme comme cela se faisait déjà sur les gilets de sauvetage en mer. Il prit l’initiative d’écrire à différents organismes comme la gendarmerie de haute montagne, les bureaux des guides et même aux ministres concernés afin que ce sifflet de secours utilisé avec un code précis en cas d’accident se retrouve dans tous les sacs à dos des amoureux de la montagne. Grâce à ce petit instrument, disait-il, on pourrait sauver des vies car souvent on peut passer pas très loin d’une victime sans qu’elle puisse se faire entendre, de plus le téléphone portable ne fonctionne pas dans certains secteurs accidentés.
N’ayant pas de réponses, au bout de quelques années notre homme qui loin de se décourager fit imprimer à ses frais de petites étiquettes plastifiées intitulées « SOS MONTAGNE » avec une courte note explicative pour utiliser ce sifflet. Aussi, quand il partait chasser ou simplement se promener sur les sommets environnants, emportait-il avec lui quelques unes de ces affichettes et les apposait sur un arbre le long des sentiers de randonnées. C’est grâce à son fils René et à des amis randonneurs que les affichettes scintillèrent bientôt sur tous les chemins de randonnées de la région. Des randonneurs écrivains signalaient dans leurs ouvrages la présence de ces affichettes et en appréciaient la démarche, comme Antoine de Baecque dans La traversée des Alpes.
En juin 2010, René perdait son papa mais le mouvement était lancé et prenait chaque année une ampleur toujours croissante ; certains topos-guide conseillèrent le port d’un sifflet. Puis, devant l’évidence d’un tel outil de secours, des fabricants de sac à dos et de vêtements de montagne intégrèrent dans leurs articles un sifflet et même la célèbre marque Opinel en glissa un dans le manche de ses couteaux. Sans l’aide des pouvoirs publics et des diverses administrations, cette initiative, au départ privée, a pris des allures nationales voire internationales. René qui continue à faire imprimer, à ses frais, ces étiquettes (et en plusieurs langues) peut être fier de l’œuvre de son père commencée 40 ans plus tôt dans l’anonymat et désormais indispensable.
Cet homme connu de tous les habitants de la cité des citrons et plus particulièrement des adhérents de la Société d’Art et d’Histoire du Mentonnais c’était Marcel VIALE, notre Félibre mentonnais !
GÉRARD GIAUNA

OU SUBIET D’ALARMA !
Qù a enventà ou subiet d’alarma pèr u caminahoù, ou sabé ? Ese quarqu’un stacà à ra stòria mentounasqua qu’a counsacrà tout’a soua vita à Mentan, ou sen païs natale. Era rou naratoù, rou poeta e tamben ou stòricou da cità dou liman. Era da tout’ e feste, amava u mentounasque e aquelu i rou rendìan ben. Aquelou poeta era tamben pescahoù, cachahoù e caminahoù en mountagna.
Avìa un triste souvenì d’un amig mouart en mountagna ent’u anne 1970 ; aquelou ese stach achidentà e nushen nou’ ra vist a temp pèr i pourtà ajutou. Ese aishì qu’a poushù avé una idéa sèmpie mà fourmidàbile pèr ou soucours en mountagna : un subiet d’alarma pèr u caminahoù da pourtà susa da elu. Screvìa dapertout, à ra gendarmarìa d’auta-mountagna, à r’oufici de guide e fint au menistrou, mà menga respouasta dounacha pèr aquelou subiet que pourerìa sarvà de vite, soubretout qu’ou teléfonou nou’ se pouhe chapà dapertout.
Couma n’avìa augù de respouasta, ou noaish ome a fach stampà de pichoune etiquete plastificàie marcàie « SOS-Montagne » dame quarque spiegacioù pèr sabé utilisà ou subiet pèr demandà d’ajutou. Coura anava a cachà o à passejà, pourtava sempre dam’ elou quarque etiquete e re pegava susa du erbou tout au long dou camen. E aishi soun filh René e d’autre amigue pendourelàvan e afichete s’u camì dou païs. De scritoù, qu’avìan vist aquele etiquete en fasent de randounejade, re segnalàvan ent’u se scriche, finte Antoine de Baecque ent’ou librou La traversée des Alpes.
Au mese de jougn 2010, ou paire de René s’ese n’anach, ma ou mouviment era lançà e ou subiet era counselhà pèr anà-se proumenà en mountagna. Quarque fabricante de bissaque an metù un subiet ent’u se artìcouli, fint Opinel n’a ficà un ent’ou mànigou dou sen chélebre couté. Aquela iniciativa, en prima privàia, deventàva naciounala, scaijhi enternaciounale. René countinùa à pagà r’ impressian d’aquest’ etiquete, scriche en lengue diverse e pouhe èsse fiérou dou travalh coumençà 40 anne fa anounimament da soun paire e devengù ahura endispensàbile.
Aquel’ ome, counoushù da tout’u abitante da cità dou liman e soubretout du aderente da SAHM, era Marcel VIALE, noaishe Felibre mentounasc !
REVIRADA MAURI OSICKI-AMPOLINI
felibressa mentounasca


Accueil | | | | Statistiques du site | Visiteurs : 12 / 141496

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Le Coin du Mentounasc de Nice-Matin en 2017  Suivre la vie du site N° 395 - Le « Coin du Mentounasc » du 21 octobre (...)   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.16 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 3