Société d’art et d’Histoire du Mentonnais
Apprenons le mentonnais

Seança 7 - U bourele

vendredi 24 avril 2020 par Mauri OSICKI - AMPOLINI

.

 CINQUIEMA LECIAN « U BOURELE »

.
.
Avanch de coumençà, fasema una revisian ! Revirema en mentounasc :
.
Nous allons au marché pour acheter des oranges. Il faut que Batì prenne le panier.
.
Les chiens marchent sur la route .
.
Quelles couleurs voit-on dans la vallée, en automne ?
.
Batì e Fina cercan de bourele(1)
.
La lecture des textes 1 et 2 peut être écoutée grâce au document « Cinquiema lecian - U Bourele » proposé dans les documents joints ci-dessous
.
1.
Aquestou maten (2), Batì e Fina se san levà da boun’ oura. Tout’ e dou van à cercà (3) de bourele dou coustà de Souspé. En arribent ent’ ou bouasc, u dou enfante disan :
Couma sentan ban e féuse e ou brug !
.
Tout en un còu, Batì trova un cant pien de sanguì.
.
Vehe, aquì i n’ ha pran, san piatà sout’ a moufa !
.
Batì pilha ou sen couté e talha ou pé d’un primou, d’un segound…
.
Fina, un poc pu luegn, trova un mouran de bourele de fem. Nou’ san pa tante bo (4) qu’ u sanguì, mà Fina ese countenta istess’ (5). Batì strema ou sen couté ent’ ou found dou cavagnet e countinua (6) à cercà.

(1) « Bourele » est le pluriel de « bouré ».
(2) On dit aussi « stou maten, sta maten ».
(3) Du latin « circare ».
(4) « Bo » : au singulier donne « ban ».
(5) La dernière lettre du mot est tombée : « istessa ».
(6) Countùnia, countinua (on peut utiliser les deux mots comme en nissart).
.
2. Batì e Fina han iempì dou cavagnete de bourele. Entorn à mejijorn, fraire e souarre s’arrestan susa ’na chouca e gardéan ou bouasc. Fina souarte da bissaca un toc de pan e un pess’ (7) de froumai pèr fà una merendeta (8).
.
U dou pichoù van à cercà de noase e de linsouare (9) avant de retornà à casa.
.
Avema fach una bouana culheta , disan u enfante en arribent.
.
(7) Les deux dernières lettres sont tombées : « un pessou »
.
(8) Una merendeta è una pichouna merenda
.
(9) Ou bien « avelana » - « Avelanìe » : noisetier – Arbre et fruit très répandus en Campanie, province d’Avellino
.
Una remarca  : avema scrich « à casa : à la maison », ne pas confondre avec « a casa : la maison »
.
Quarque questioù
Douna van Batì e Fina, encui ?
.
Ço que trova Batì ? E Fina ?
.
Ço que fa, Batì ?
.
Douna ranja u bourele, Fina ?
.
Cerquema quarque noume de bouré ?
.
Couma se souana r’erbou que douna de noase ?
.
Couma se souana r’erbou que douna de linsouare ?
.
.

 GRAMÀTICA

.
Les augmentatifs et diminutifs
.
Le dialecte mentonnais utilise un suffixe pour renforcer ou atténuer le sens d’un mot.
.
Les augmentatifs sont formés par l’addition à un substantif des syllabes :
« ass » (au masculin)
« assa » (au féminin)
.
et les diminutifs, en ajoutant :
« et » (au masculin)
« eta » (au féminin)
.
Exemples
cavagn (panier) ; cavagnet (petit panier) ; cavagnass (grand panier)
merenda ; merendeta ; merendassa.
.
Complétons :
Can ; (……………………………………………)
Gat ; (……………………………………………)
Aucé ; (……………………………………………)
Libre ; sauma ; frema ; ome ; vatura (……………………………………………)
.
.

 COUNJUGACIAN

.
.
1. Conjuguons le verbe « trovà » au présent de l’indicatif :
.
Trovou, trove, trova, trouvema (trovema), trouvé (trové), trovan
.
2. Conjuguer le verbe « pregà » au présent de l’indicatif :
.
3. Conjuguer au présent de l’indicatif les verbes « iempì » et « sentì » :.
.
.
ESERCICI
.
1. Traduire en mentonnais :
.
Le bois sent la fougère
Tu sens bon l’eau parfumée
Nous remplissons le panier
Ils remplissent la musette
.
2. Conjuguer au présent de l’indicatif :
.
Cercà de bourele
Tenì rou cavagn
Partì en viage
Fenì ra pàgina
.
3. Batì sente ou brug e pùhi e féuse.
.
Tu ( ……………………………..)
.
E elu ? E Fina ? E u enfante ? E nautre ? E mi ? E vautre ?
.
4. Batì e Fina arriban ent’ou bouasc e iempan ou cavagn.
.
E mamà ? E vautre ? E tu ? E u dou enfante ? E ra familha ?
.
E elu ? E nautre ? E mi ? (.………………………………)
.
5. Me ven ent’ ou ment - (me ven n-ou ment) :
.
Pèr ço que sierve ou couté ?
.
Dam’ ou couté Batì talha ou pé d’un bouré.
ou brug ?
a para ?
ou scandalh ?
ou libre ?
e bilhe ?
.
6. Traduire
.
Une petite main - une grosse main - une clochette - une grosse cloche - un petit visage - un gros visage - un tout petit - une petite voix - une grosse voix – un petit livre – un petit couteau – un gros couteau…

Comment se divise le temps :

Un sécoulou, un ann, a sera, a nuech, a maten, mejijorn (miejijorn), miejanuech,
ancùi (encùi), ìe, davant ìe, deman, passa deman.


titre documents joints

30 avril 2020
info document : MPEG4 Audio
1.9 Mo

24 avril 2020
info document : Word
15.4 ko

Accueil | | | | Statistiques du site | Visiteurs : 24 / 253294

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Apprenons le mentonnais  Suivre la vie du site 5 - Cinquiema lecian   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.16 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 1