Société d’art et d’Histoire du Mentonnais
LE COIN DU MENTOUNASC DANS NICE-MATIN

Noël traditionnel d’hier à aujourd’hui

Texte en Français et Revirada en Mentounasc par Solange Mongondry Barbéris
lundi 21 décembre 2020 par Solange MONGONDRY BARBERIS

NOËL TRADITIONNEL D’HIER À AUJOURD’HUI
.
Autrefois, pour nos ancêtres, la fête de Noël était une fête religieuse : on fêtait la mémoire de la Naissance du Messie. Nous allions pratiquement tous à l’église pour la Messe de Minuit : en effet, les hommes, eux aussi, étaient présents dans l’église puisqu’ils étaient Pénitents Blancs, Pénitents Noirs, membres de La Garde …
Ensuite, c’était le Réveillon et le lendemain on se retrouvait avec toute la famille pour le repas de fête … Il n’y avait pas de cadeaux. Les enfants recevaient une orange, une pâtisserie en forme de poupée ou… peu de chose …
Plus tard, après la Grande guerre, les cadeaux pour les enfants sont devenus plus importants : poupées, jouets …
Après la Seconde guerre avec les évacuations, les Mentonnais qui ne sont pas revenus, l’arrivée des Français de l’extérieur et des étrangers… les traditions ont disparu progressivement.
Maintenant, Noël est d’abord la fête des enfants (avec beaucoup de cadeaux pour eux mais aussi pour les grands) et la « nécessité » des repas surabondants.
Aujourd’hui, avec « le virus », Noël arrive à nouveau différent : on ne pourra pas festoyer comme on le voudrait : pas de grande rencontre, mais des réunions en veillant à ne rien oublier : le masque, les distances, l’ouverture des fenêtres …
C’est pourquoi, pour Noël, je vous propose la prière que le Pape François a donnée à la fin de sa lettre encyclique « fratelli tutti » : nous pourrions la lire près de la crèche ou du sapin puisqu’elle a été rédigée pour ceux qui ont la foi et pour ceux qui ne croient pas.
.
Prière au Créateur
Seigneur et Père de l’humanité,
toi qui as créé tous les êtres humains avec la même dignité,
insuffle en nos coeurs un esprit de frères et sœurs.
Inspire-nous un rêve de rencontre, de dialogue, de justice et de paix.
Aide-nous à créer des sociétés plus saines et un monde plus digne,
sans faim, sans pauvreté, sans violence, sans guerres.
Que notre coeur s’ouvre
à tous les peuples et nations de la terre, pour reconnaître le bien et la beauté que tu as semés en chacun pour forger des liens d’unité, des projets communs, des espérances partagées.
Amen !
Solange Mongondry Barbéris
.
NATALE DE TRADICIAN
.
D’un temp, per u noaishe antenati, Natale era una festa religiousa : fasìan festa en memòria da Nàshita d’ou Messìa. Aloura, anavan scàijhi toute à guieijha per a messa de Mieja-nuech : ‘n effet u ome, elu tamben, eran presente ent’a guieijha perqué eran Cabelhasse, Batù Negre, o sochi da Garde …
En sèguita, fasìan ou cacha-fueg e ou lendeman se retrovavan toute en familha per ou diernà de festa… Noun i eran u regale : u pichou rechevìan un pourtougà o un pastissan en fourma de bugata o … poque cause.
Pùhi, apréss ra Granna guerra, u regale per u ‘nfante san stache pu empourtante : bugate, juguete…
Apréss ra segounda guerra dame re evacuacioù, u mentounasque que san stache per camen, r’arribàia d’u fourestìe e du strangìe… re tradicioù se san perdùe poc à poc.
Ahura, Natale ese soubretout ra festa d’u ‘nfante (dame pran de regale per elu e tamben per u granne) e ra « nechessità » d’u paste suraboundente.
Ancuhi, dame « ou virus », Natale arriba torna diferent : noun se pourerà festejà couma vourerìan :
pa d’acampade, ma de reünioù en fasent atencian à tout sensa scourdà-se ou màsquera, re distence, re duberture d’u barcoù ….
Per Natale, vou prouposou ra preguiéra qu’ou Papa Franciscou ha dach à ra fen da soua Letra enciclica : « Fratelli Tutti ». Pourerìan, toute, liege aquesta preguiera dapé ou presépiou o r’Erbou de Natale ja que aquela preguiera ese stacha scricha per aquelu que créan e per aquelu que han menga de fede :
.
Preguiéra ent ou creatoù
Signoù e Pàire de r’umanità,
Tu que hal creà tout u essi umani dam’a meme dignità,
fai nàishe ent u noaishe couhe un spìritou de fraire e de soarre.
Enspirà-nou un’envéa de rescountra, de diàlogou, de justìcia e de paz.
Te car ajuhà-nou per creà de soucietà pù sane e un moundou pù degn,
sensa fam, sensa pouvertà, sensa vioulença, sensa guerre.
Qu’ou noaish couhe se duerbe
per tout u pòpouli e nacioù da terra, per recounoushe ou ben e ra belessa que tu hal semenà en cadaen, per stalà de ligame d’unità, de proujete coumparàbili, de sperance spartìe.
Amen !
Revirada Solange Mongondry Barbéris


Portfolio

titre documents joints

22 décembre 2020
info document : Word
18.9 ko

Accueil | | | | Statistiques du site | Visiteurs : 19 / 272655

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Le « Coin du Mentounasc » dans Nice-Matin avant (...)  Suivre la vie du site Le Coin du Mentounasc de Nice-Matin en 2020  Suivre la vie du site N°504 - Le « Coin du Mentounasc » du 19 décembre (...)   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.16 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 5