Société d’art et d’Histoire du Mentonnais
LE COIN DU MENTOUNASC DANS NICE-MATIN

« L’aquarelliste James Richard » par Patrick Didier,

« Davanch ou cavalet de James Richard », la revirada de Solange Mongondry Barbéris
mardi 2 novembre 2021 par Patrick DIDIER, Solange MONGONDRY BARBERIS

FACE AU CHEVALET DE JAMES RICHARD (1884-1972)
.
Né à Chinon, ce fils de ferblantier épouse une carrière de maître artiste peintre après des études aux Beaux-Arts de Paris. Rapatrié sanitaire sur la Côte d’Azur durant 14-18, il choisit Menton comme résidence principale. Nommé professeur de dessin au collège de garçons (le bahut pour tout bon Mentonnais se respectant), il y enseigna pendant 15 ans, lors de l’entre-deux-guerres.
Il peint la vieille ville, Garavan, jardins luxuriants, villages et vallées. Aquarelliste, ses tableaux se caractérisent par des couleurs au ton pastel. Il peint pour son plaisir, sa passion, son loisir. Il vit sa peinture plus qu’il n’en vit. Il magnifie son art par ses affiches et illustrations (dépliants touristiques mentonnais) qui en feront un des grands ambassadeurs… de la plus belle ville du monde…
Sa faible production explique, en partie, sa petite cote. Les collectionneurs ne se trompent pas en recherchant tableaux et affiches de l’artiste. Comme l’écrivait René Fallet : « Tous les grands peintres, ça picolait. Tous des poivres. Van Gogh, Utrillo, la peinture à l’eau c’était pas leur fort » !
James Richard, digne prédécesseur d’Albert Mathieu au bahut, évolue dans le style d’Hugo d’Alesi, Lessieux ou Julien Lacaze. Ses aquarelles à la fois semblables et différentes évoquent l’approche de certains grands maîtres.
Malade et atteint par l’âge de la retraite, il rejoint son Chinon natal en 1944 où il continuera son œuvre. Son nom, écrit sur le sable des plages mentonnaises a vécu ce que vivent les roses. Et puis, le temps a fui…
Son talent reconnu fut mis à l’honneur en 2005 par une affiche de vœux municipaux décorant les artères de notre cité et lors de l’expo « Un siècle d’aquarelles 1830-1930 à Menton » en 2008.
Ce peintre, disciple de Rabelais, laisse à sa bonne ville de Menton une œuvre trop rare mais si… chère.
Patrick Didier
.
DAVANCH OU CAVALET DE JAMES RICHARD
.
Naishù à Chinon, aquestou filh de toulìe segue una carriera de mestre pintoù apréss u se studi à u « Beaux Arts » de Paris. Rempatrià sanitari de 14-18 sus’a Coasta d’Azur, cerna Mentan per residença prenchipale. Nouminà proufessoù de dessegn per ou couléjou de pichoù (ou « bahut » per qù se dì ban mentounasc), i ese stach 15 anne, ou temp de r’entre-doue guerre.
Elou pinta ra vila vielha, Garavan, u jardì soubraboundante, u païsoate e re valade. Aigarelista, u se tablò san ben marcà per u se couroù de tinte quiare e douce. Pinta per ou sen pieijhé, ra soua passian, ou sen òssiou. Elou vive sa pintura màhi qu’ela ou fa vive. Esalta ou sen art dame d’afiche e de ilustracioù (librete tourìstiqui mentounasque) que en faran un de pu granne ambassadoù … da pu bela vila dou moundou …
Ra soua prouducian mouderàia spiega, un poc, ou sen maigre suchess. Aquelu que fan coulecian noun s’enganan en recerquent pinture e afiche de r’artista. Couma rou screvìa René Fallet : « Tout u grann pintre, se stubavan. Toute de choucatoù. Van Gogh, Utrillo, ra pintura à r’aiga noun avìa ra soua preferença. » !
James Richard, degn predecessoù d’Albert Mathieu ent’ou « bahut », evoulùa dam’ ou stile d’Hugo d’Alesi, Lessieux o Julien Lacaze. Re soue pinture à r’aiga tout en ensem paresque e diferente fan pensà à chertù granne mestre nòu.
Maraut e arribà à r’age da retreta, rejougne ou sen Chinon natale en 1944 douna elou countunierà ra soua obra. Ou sen noum, scrich sus’a sàbia de spiaje mentounasque ha campà ço que vivan re résoure. Puhi, ou temp s’ese ‘n anach….
Soun talentou recounoushù ese stach óunourà en 2005 dame un’aficha d’augùri da coumuna que decourava re carriere dou noaishe païs e tamben per r’espousician « Un siècle d’aquarelles 1830 – 1930 à Menton » en 2008.
Aquestou artista-pintre, dichìpoulou de Rabelais, laisha ent’a soua bela vila de Mentan un’obra trope rara ma talament… cara.
Revirada Solange Mongondry Barbéris


Portfolio

Accueil | | | | Statistiques du site | Visiteurs : 5 / 325011

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Le Coin du Mentounasc dans Nice-Matin avant 2022  Suivre la vie du site Le Coin du Mentounasc de Nice-Matin en 2021  Suivre la vie du site N°533 - Le « Coin du Mentounasc » du 30 octobre (...)   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.16 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 5