Société d’art et d’Histoire du Mentonnais
UN PETIT TOUR DANS NOS ANCIENS « OU PAÏS MENTOUNASC »

C’était dans le PM 157 : Le Grès de Menton

Texte de Jean Raybaut (Printemps 2016)
mercredi 13 avril 2022 par Jean RAYBAUT

Patrimoine et nature…
.
LE GRÉS DE MENTON
.
Patrimoine ? Comme ce n’est pas un « bien » que l’on transmet, ce terme ne semble pas convenir. Dommage ! Alors peut-être que « socle historique » conviendrait mieux, « socle commun » serait plus juste. Il s’agit de cette roche particulière sur laquelle est construite toute la ville de Menton.
Voyez la carte géologique : toute la partie rose représente le GRÈS. Presque tout Menton est bâtie sur cette roche bien spéciale : des grains de sable collés font bloc… mais se désagrègent rapidement…
.
Ceux qui aiment parcourir nos collines connaissent les reliefs particuliers du Plateau St Michel, les murs de l’Annonciade, du Serre de la Madone, bref de toutes les hauteurs qui de très près entourent Menton.
Mais tout le monde, hélas ! ne grimpe par sur ces hauteurs !
.Pour ceux-là, il existe encore quelques lieux, dans Menton même, où l’on peut voir et toucher cette roche-mère. Et ces lieux devraient être préservés, pour que dans les siècles futurs demeurent quelques traces de cette roche friable, de cette pierre qui se transforme si vite en sable, mais qui n’en demeure pas moins la base sur laquelle s’est construite notre ville.
La première se situe Montée du Souvenir. Un bel escalier y est taillé.
.
Le deuxième site est plus émouvant : face au Bastion, un roche bizarre, pointe vers la mer.
Si vous prolongiez la flèche … quelques bonnes dizaines de mètres… vous seriez sous le Casté, le Château. C’est dire que cette modeste pointe de grès est tout simplement l’arête gréseuse sur laquelle, tempe fa, fut bâti le vieux Menton.
Cette arête rocheuse porte le nom de « Colla Rogna » (colline arrondie en forme de rein, de rognon, comme pour les communes de Rognes, ou Rognac).
.
Le troisième site est plus important en surface. Il se situe le long de la rue des Sœurs Munet, (ancienne rue des Cabrolles), et soutient la montée qui conduit à la Maison de la Vierge.
Là, on peut caresser ce grès sculpté par la pluie et le vent en vagues arrondies. Il ne faudrait pas que le sable qui évidemment se dépose au pied du mur, conduise à construire un méchant mur de béton qui engloutirait ce joli et rare témoignage géologique en pleine ville. Ce beau mur naturel, vaut bien quelques coups de balai de plus de temps en temps, …non ?
.
Jean Raybaut


Portfolio

Accueil | | | | Statistiques du site | Visiteurs : 45 / 349879

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Un petit tour dans nos anciens « Ou Païs Mentounasc (...)  Suivre la vie du site Dans le numéro 157 du Païs Mentounasc   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.16 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 3