Société d’art et d’Histoire du Mentonnais
Accueil > Le Coin du Mentounasc de Nice-Matin en 2020 > Le Coin du Mentounasc de Nice-Matin en 2020

Le Coin du Mentounasc de Nice-Matin en 2020

Articles de cette rubrique


Revirada « Ou Chapacan » par Solange Mongondry Barbéris

Le Chapacan (N°482 - Le « Coin du Mentounasc » du 28 mars 2020)

Recueilli par Jean-Louis Caserio

Autrefois, le chapacan était chargé du ramassage des chiens errants et de leur mise en fourrière… Un personnage impopulaire d’autrefois ?



Recueilli par Jean-Louis Caserio, revirada de Solange Mongondry Barbéris

Quand le comte de Souvigny passa le col de Tende en 1637 (N°481 - Le « Coin du Mentounasc » du 21 mars 2020)

Quoura ou Counte de Souvigny ha stracoulà ra couala de Tenda en 1637
dimanche 22 mars 2020 par Jean-Louis CASERIO, Solange MONGONDRY BARBERIS

Dans le manuscrit original en trois forts volumes, « les Mémoires du comte de Souvigny », le chevalier Jean de Gangnières, comte de Souvigny (1597-1673) consigna consciencieusement ses observations faites au cours de ses voyages. Celles-ci furent considérées comme très utiles pour l’étude des institutions et des mœurs militaires au XVIIe siècle.
Dans le tome 1er (1613-1638) est évoqué le retour de Souvigny en Piémont par le col de Tende.



Revirada de Claude Lévêque : A faquina de limoù mentounasca

La porteuse de citrons en 1880 (N°480 - Le « Coin du Mentounasc » du 14 mars 2020)

par Gustave Labourt, journaliste, dans Le Journal de Menton, en 1880
mardi 17 mars 2020 par Claude Lévêque, Labourt Gustave

Le journaliste Gustave Labourt (1827-1901) tenait une chronique dans Le Journal de Menton. Il y brossait le portrait des personnages typiques de la ville.
Ainsi le 1er novembre 1880 la porteuse de citrons a eu les honneurs de sa plume.



Par Jean-Louis Caserio

A legenda dou liman de Mentan (N°479 - Le « Coin du Mentounasc » du 22 février 2020)

La légende du citron de Menton
lundi 24 février 2020 par Jean-Louis CASERIO

Les Mentonnais, fiers de leurs citrons, ont inventé une belle légende reprise par les poètes et conteurs locaux. C’est cette légende, en mentounasc et en français, que Jean-Louis Caserio vous propose aujourd’hui avec en encart « Et Menton vaut le Paradis » un poème de Luce George.



Tous les ans Menton fête le citron... Pourquoi une Fête du Citron ?

Perqué una Festa dou Liman (N°478 - Le « Coin du Mentounasc » du 15 février 2020)

Texte et revirada de Jean-Louis Caserio
mardi 18 février 2020 par Jean-Louis CASERIO

Pour beaucoup, Menton et citron sont associés au travers de cette « Fête du Citron » . N’oublions pas que le citron est devenu le symbole de notre ville après avoir été l’un des facteurs d’une économie locale florissante pendant plusieurs siècles.



Un historien et naturaliste mentonnais du 19ème siècle par J-P Frediani

Bicentenaire de la naissance d’Honoré Ardoïno (N°477 - Le « Coin du Mentounasc » du 1er février 2020)

Revirada Ardoïno, storian e boutanista mentounasc de J-L Caserio
vendredi 7 février 2020 par Jean-Louis CASERIO, Jean-Pierre FREDIANI

Devant l’actuelle mairie de Menton se trouve la place Ardoïno. Qui fut Honoré Ardoïno ?Retour ligne automatique
Né à Menton en 1819, décédé en sa ville de naissance en 1874, il fut l’historien et le naturaliste mentonnais du 19ème siècle.Retour ligne automatique
Jean-Pierre Frédiani reprend ici les hommages rendus par la SAHM à ce scientifique mentonnais et nous rappelle la présentation faite par Louis Caperan, président d’honneur de la SAHM, lors de la réédition en 1977 de la première histoire de Menton, réalisée par Honoré Ardoïno… en 1843 et intitulée « Petites annales de Monaco, Roquebrune, Menton »Retour ligne automatique



D’après Les mouettes du bord de mer, un texte de J. Bouat

Re auque de marina à Mentan, une revirada de Mauri Osicki-Ampolini (N°476 - Le « Coin du Mentounasc » du 25 janvier 2020)

,
samedi 25 janvier 2020 par Mauri OSICKI - AMPOLINI

Vers l’équinoxe, les mouettes quittent les lacs et les mers du nord pour venir vivre sur les flots bleus de la méditerranée. Là, elles peuplent nos plages, nos rivages et nos rochers… jusqu’au printemps.Retour ligne automatique
J. Bouat en français, puis Mauri Osicki-Ampolini dans sa revirada en mentounasc nous disent quelques mots sur cet oiseau qui nous est si commun



Revirada : « Stranoum rocabrunasc » par U Chacharoun Rocabrunasc

Sobriquets roquebrunois : Cashoun, cashetta, pouortalaié (N°475 - Le « Coin du Mentounasc » du 18 janvier 2020)

Un texte de Jean-Louis Caserio

Dans le texte de ce jour, Jean-Louis Caserio nous cite quelques sobriquets roquebrunois, et nous en conte l’origine. Ce texte en français est traduit en rocabrunasc par « U Chacharoun Rocabrunasc ».



Ban Prenchìpiou pèr 2020 ! (N°474 - Le « Coin du Mentounasc » du 4 janvier 2020)

Bonne année 2020 à tous les lecteurs du « coin du mentounasc ».
mardi 7 janvier 2020 par Jean-Louis CASERIO

Tradition du jour de l’an...



Accueil | | | | Statistiques du site | Visiteurs : 227304

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Le Coin du Mentounasc de Nice-Matin en 2020   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.16 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 1