Société d’art et d’Histoire du Mentonnais
Accueil > Le Coin du Mentounasc de Nice-Matin en 2022 > N°540 - Le « Coin du Mentounasc » du 08 janvier (...) > N°540 - Le « Coin du Mentounasc » du 08 janvier (...)

N°540 - Le « Coin du Mentounasc » du 08 janvier 2022

Le temps de Noël se termine à l’Epiphanie et, « si pour l’Epiphanie les fêtes s’en vont, on attend carnaval qui les ramènera » dit un dicton.
En Pays mentonnais, le jour de l’Epiphanie, on se réunissait pour partager la traditionnelle galette des rois : on « tirait les rois » en famille.
.
Jean-Louis Caserio, en mentounasc et en français, nous conte l’histoire de cette tradition
millénaire, en y ajoutant la recette de la « courouna du ré », une couronne briochée recouverte de sucre et de fruits confits.
Le proverbe sera, bien sûr, adapté à l’Epiphanie :
Jorn de l’Epifanìa, en pianura, en coulina, u jorne creishan d’un vorou de galina.
Jour de l’Epiphanie, en plaine et en colline, les jours augmentent du vol d’une poule.

Articles de cette rubrique


LE COIN DU MENTOUNASC DANS NICE-MATIN

« A courouna du Ré » ou « Histoire de la galette des rois » (N°540 - Le « Coin du Mentounasc » du 08 janvier 2022)

Texte et revirada de Jean-Louis Caserio
lundi 10 janvier 2022 par Jean-Louis CASERIO

Le temps de Noël se termine à l’Epiphanie et, « si pour l’Epiphanie les fêtes s’en vont, on attend carnaval qui les ramènera » dit un dicton.
En Pays mentonnais, le jour de l’Epiphanie, on se réunissait pour partager la traditionnelle galette des rois : on « tirait les rois » en famille.
.
Jean-Louis Caserio, en mentounasc et en français, nous conte l’histoire de cette tradition millénaire.



Accueil | | | | Statistiques du site | Visiteurs : 371324

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Le Coin du Mentounasc de Nice-Matin en 2022  Suivre la vie du site N°540 - Le « Coin du Mentounasc » du 08 janvier (...)   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.16 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 8